Action 4 : Jeunesse

Les jeunes sont un public privilégié de la coopération entre la Normandie et la Macédoine. Ils sont à la fois des citoyens en devenir mais aussi des potentiels indéniables pour le développement des territoires.

L’Action Jeunesse poursuit la réflexion menée depuis plusieurs années par les partenaires normands et macédoniens en faveur de l’engagement des jeunes dans la sphère publique et du renforcement de leur capacité pour devenir des acteurs engagés de la vie publique et locale.

L’Action Jeunesse comprend ces activités principales :

1. ANIMATION JEUNESSE ET RENFORCEMENT PAR ECHANGE FRANCOPHONE

La mise en œuvre de cette activité se déroule en binôme entre la Coalition SEGA et l’association « Maison Pour Tous Léo Lagrange » et englobe des formations d’animateurs jeunesse, création de partenariats et dissémination des savoir-faire acquis précédemment grâce à des ateliers, des événements locaux et du renforcement des compétences des animateurs locaux.

2. LES JEUNES AU COEUR DE LA DEMOCRATIE LOCALE : LES CONSEILS MUNICIPAUX DE JEUNES

Ifs et Debar travaillent sur l’implication des jeunes dans la vie locale par le Conseil Municipal de Jeunes. Ils organisent des moments de préparation, des visites d’étude pour voir les possibilités d’échange entre les Conseils et des bilans sur les territoires afin d’impliquer les acteurs locaux sur les deux territoires.

Note sur l’emploi du nom de « République de Macédoine »
Depuis son indépendance en 1991, le nom tel qu’inscrit dans la Constitution macédonienne est « République de Macédoine ». Néanmoins, et pour les besoins de reconnaissance par les organisations internationales et leurs États-membres, celle-ci a accepté d’utiliser l’appellation « ancienne République yougoslave de Macédoine » ou « ex République yougoslave de Macédoine ». C’est sous ce nom là que la République française a reconnu cet État. Sur la présente publication, par commodité de langage, « l’Ancienne République yougoslave de Macédoine » est désignée sous le nom de « République de Macédoine » ou « Macédoine ». Cela ne préjuge en rien la position de la France ou de la Normandie.