Colloque international « L’archéologie des conflits contemporains: méthodes, apports, enjeux »

Colloque international « L’archéologie des conflits contemporains: méthodes, apports, enjeux »
Posted: déc. 17, 2018
Categories: Mémoire et paix

Le Colloque international intitulé « L’archéologie des conflits contemporains: méthodes, apports, enjeux » aura lieu du 27 au 28 mars 2019 dans l’Auditorium du Mémorial de Caen. L’objectif de ce colloque est de porter plus en avant, par le biais d’une approche interdisciplinaire, les questionnements sur la nature et les limites des apports de l’archéologie à l’étude des conflits contemporains, en particulier des guerres de masse de l’ère industrielle qui ont affecté le territoire national comme l’international.

Une première session du colloque s’est tenu en octobre 2018 à Verdun sur les questions spécifiques à l’archéologie, dans ses pratiques d’investigation comme dans les méthodes de conservation des objets dégagés.
La seconde session, organisée en mars à Caen, sera consacrée au dialogue interdisciplinaire en déterminant les apports possibles de l’archéologie aux autres champs de la recherche, de la Révolution française à nos jours, à l’échelle internationale. 

Pour plus d’information consultez le Programme dans lequel est incluse la fiche d’inscription ci-dessous. Vous pouvez assister à ce Colloque (Entrée libre) en remplissant la fiche d’inscription à renvoyer au mail : vincent.carpentier@inrap.fr. 

Le colloque est organisé par DRAC Normandie, DRAC Grand-Est, Inrap et Université de Caen (MRSH-His TeMé) avec le partenariat de la Région Normandie, le Département de Calvados, la Ville de Caen et le Groupe de recherches archéologiques du Cotentin.

Print
Tags:

Documents to download

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Note sur l’emploi du nom de « République de Macédoine »
Depuis son indépendance en 1991, le nom tel qu’inscrit dans la Constitution macédonienne est « République de Macédoine ». Néanmoins, et pour les besoins de reconnaissance par les organisations internationales et leurs États-membres, celle-ci a accepté d’utiliser l’appellation « ancienne République yougoslave de Macédoine » ou « ex République yougoslave de Macédoine ». C’est sous ce nom là que la République française a reconnu cet État. Sur la présente publication, par commodité de langage, « l’Ancienne République yougoslave de Macédoine » est désignée sous le nom de « République de Macédoine » ou « Macédoine ». Cela ne préjuge en rien la position de la France ou de la Normandie.